Sécuriser l’Utilisation Professionnelle des Rayonnements Ionisants



INFORMATIONS


 

 

 

 

Bien que réclamé par certaines associations telles que l’APMB (Association des professionnels du matériel biomédical), et déjà réglementé dans de nombreux pays, le contrôle qualité des appareils médicaux à rayonnements ionisants n’est pas encore obligatoire  au Maroc. La loi n°33-10 sur la sûreté radiologique dans le domaine médical se trouve actuellement à l’état de projet au Parlement. « Mais pourquoi devoir attendre une loi ? Nous sommes instruits et nous avons les moyens. Il faut faire appel au bon sens, à la responsabilité médicale », tel est le mot d’ordre du Dr Fatiha Zaoui, directrice de la jeune société marocaine AMSAV, qui s’investit avec enthousiasme dans le contrôle de qualité externe des dispositifs médicaux.

L’AMSAV « Améliorons la santé et la vie », assure la radioprotection et la conformité du matériel à rayonnements ionisants (radiologie conventionnelle ou interventionnelle, médecine nucléaire, mammographie, scanner…), selon les normes et les recommandations de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique), de l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) et de l’OIT (Organisation internationale du travail). À moindre coût et de manière adaptée, l’AMSAV a pour objectif d’assurer la sécurité du patient, du personnel et de l’environnement, mais aussi d’optimiser la qualité d’image afin d’éviter le renouvellement de l’exposition aux rayons et d’améliorer la détection précoce des maladies.


« Nous sommes les premiers à percer, à informer, mais il reste beaucoup à faire. Nous projetons d’avoir notre propre laboratoire ici », explique la physicienne médicale, qui travaille en partenariat avec la société Landauer Europe. « Si demain la concurrence s’installe, si la radioprotection devient un marché, nous serons satisfaits d’avoir passé le message. »

 

Inofrmation2


 

Les Bénéfices :
  1. Santé de l'Entreprise 
  2. Confiance des collaborateurs
  3. Notoriété
  4. Conformité Audit -Litige.